Infos et réservations au 01 45 65 91 93 canada@tangka.com

Faune du Canada : les animaux marins

Les animaux marins

Les eaux canadiennes sont souvent prises d’assaut par les touristes désireux d’apercevoir baleine, marsouin, lion de mer… Les lacs et courts d’eau du Québec sont très convoités par les pécheurs notamment pour la truite mouchetée.

Une baleine observée près de Tadoussac , au Canada

Une baleine observée près de Tadoussac , au Canada

La baleine à bosse

Appelée aussi le géant de l’arctique, cette baleine fut longtemps chassée par les baleiniers pour sa graisse, sa chair, ses fanons et fut proche de l’extinction en 1937 ; date à laquelle la Commission Baleinière Internationale décida de protéger cette espèce.

On estime aujourd’hui que 90 % de cette population résiderait en eaux canadiennes. La baleine boréale porte une tache blanche dont la forme permet de distinguer les uns des autres et possède une longévité hors normes car elle peut vivre au-delà de 200 ans. Dans la région du Québec,  sur le fleuve Saint Laurent, vous pourrez observer cet animal et ses congénères marins  qui s’illustrent parfaitement bien dans leurs acrobaties amoureuses offrant un spectacle hallucinant pour les touristes venus voir le show de près.

beluga

Beluga

Bélugas

Le beluga surnommée « La baleine blanche », le « dauphin blanc »  ou encore le « canarie des mers ». Il est facilement identifiable à sa couleur « blanche sel » et « son sourire naturel ». Ce gros dauphin sympathique migre au sud pendant l’automne et  évolue généralement dans les eaux glacées de la banquise lui offrant un lieu de résidence idéale pour se nourrir et se protéger de ses prédateurs.

Il ne dispose pas de nageoire dorsale, ce qui lui confère plus de facilité pour nager entre les glaciers. Il dispose également d’un des sonars des plus sophistiqués de son espèce , utile pour l’orienter lors de la chasse et géolocaliser les couches de glaces les moins épaisses propices à être brisé pour le laisser respirer.

Encore aujourd’hui le béluga reste essentiel dans la culture de plusieurs communautés Inuits en Arctique, pour lesquelles il reste une source de nourriture et de « matériaux » comblant des besoins traditionnels.

On retrouve cinq groupes de bélugas en eaux canadiennes dont quatre d’entre eux sont menacés aujourd’hui.

Celui du fleuve Saint-Laurent (dernier groupe non menacé) où l’on en trouve aux Battures-aux-Loups-Marins (à environ 100 km en aval de la ville de Québec) et dans le Golfe Saint-Laurent (de Natashquan à Sept-Îles le long de la Côte-Nord, et dans la baie des Chaleurs jusqu’à Cloridorme, le long de la Côte-Sud). On retrouve parfois des belugas au large de la Côte-Nord du Nouveau-Brunswick et dans la rivière Saguenay, de Saguenay à Saint-Fulgence.

Le groupe de Cumberland Sound, celui de la partie est de l’Extrême Arctique, celui de la baie d’Ungava ainsi que celui de la partie est de la baie d’Hudson sont menacés.

une baleine boréale et son petit observées près du détroit de Lancaster, au Canada

une baleine boréale et son petit observées près du détroit de Lancaster, au Canada

La baleine boréale

Cette baleine est bleu noir avec des taches de couleur crème sur la partie inférieure de la mâchoire, des taches blanches sur le ventre et une partie gris pâle sur la queue. Ses nageoires sont petites et rondes et son crâne est dépourvu de nageoire dorsale. Les baleines boréales sont parmi les plus bruyantes de leur catégorie. Des groupes composés d’une quinzaine de baleines, occupant une superficie de 10 à 20 miles carrés sur l’océan. Les baleines boréales sont bien adaptées au climat arctique. Elles sont très fortes, capables de briser d’épaisses couches de glace arctique pour se créer des trous pour respirer. Au Canada, les baleines boréales fréquentent l’Arctique de l’Ouest et de l’Est. Durant les mois d’été, la population de l’Arctique de l’Est se retrouve dans la mer de Beaufort et l’océan Arctique. Entre l’automne et le printemps, les baleines boréales migrent à l’intérieur et à l’extérieur des eaux canadiennes le long de la côte nord de l’Alaska. Les baleines boréales migrent vers le nord avec le retrait des glaces et vers le sud avec l’avance de ces dernières et préfèrent généralement les baies, les détroits et les estuaires. On estime la population de l’Arctique de l’Ouest actuelle à environ 11 000 baleines boréales, ce qui par conséquence la classe dans les « espèces en péril ». Ce désastre s’explique notamment par l’excédent de pêche, les collisions avec les bateaux, la pollution mais aussi par le bruit des moteurs qui chasse également les baleines effrayées loin de leur aire d’alimentation. Cependant, une stratégie de conservation a été mise au point pour préserver cette espèce dans les zones dites « sensibles ».

Vidéo : Swimming with Belugas in Churchill – Manitoba

Lire la suite du guide

Noël et nouvel an dans la forêt canadienne

Noël et nouvel an dans la forêt canadienne

915 € - 7 jours / 6 nuits

Vous souhaitez vivre une expérience hors du commun lors du ... Voir le détail

Au royaume du Saguenay

Au royaume du Saguenay

815 € - 15 jours / 14 nuits

Bienvenue au royaume de la ... Voir le détail

Les merveilles de l’Est Canadien

Les merveilles de l’Est Canadien

1440 € - 11 jours / 10 nuits

Un grand classique ! Voici Voir le détail

Les Merveilles des Rocheuses canadiennes

Les Merveilles des Rocheuses canadiennes

2350 € - 11 jours / 10 nuits

Partez à la conquête des ... Voir le détail

Pin It on Pinterest