Infos et réservations au 01 45 65 91 93 canada@tangka.com

Les provinces atlantiques : Ile-du-Prince-Edouard, Terre-Neuve-et-Labrador

Ile-du-Prince-Edouard

Un pont de 13 km unit depuis 1997 le Nouveau-Brunswick à cette terre plate, étirant sur 280 km des gazons lumineux tachetés de bosquets de pins, des églises et des maisonnettes en bois peint perdues en plein champ et des falaises de grès rouge entrecoupées d’immenses plages de sable. C’est la plus petite des provinces canadiennes (voir lors d’un circuit privé Canada).

tangka-voyage-canada-Lac-Édouard

tangka-voyage-canada-Lac-Édouard

Charlottetown
Capitale de la province, cette paisible ville aux belles demeures victoriennes cultive volontiers la nostalgie. Véritable musée à ciel ouvert, le centre-ville demeure inchangé. On se croirait, l’été, revenu un siècle en arrière lorsque des étudiants en redingote et chapeau haut de forme promènent les visiteurs de palais d’armateurs en résidences des pères de la nation.

Province House
En haut de Great George St. Ouvert tlj de 8 h 30 à 17 h, sauf d’octobre à fin mai, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Entrée libre.
Cette élégante demeure fut le théâtre en 1864 du projet de confédération qui devait fonder le Canada moderne le 1er juillet 1867. Pour l’occasion, les 23 délégués du Canada-Uni – qui regroupait le Québec et l’Ontario –, de l’Ile-du-Prince-Edouard, de la Nouvelle-Ecosse et du Nouveau-Brunswick s’étaient réunis dans la Province House. Hôte de l’événement, l’Ile-du-Prince-Edouard ne rejoignit la Confédération canadienne qu’en 1873, suivi par le Yukon (1898), l’Alberta et la Saskatchewan (1905), Terre-Neuve (1949) et enfin le Nunavut (1999).Un imposant portail colonial précède l’édifice, le deuxième plus ancien siège d’assemblée législative encore actif au Canada. L’aile ouest abrite la salle de la Confédération restaurée tandis que dans l’aile est se tient l’Assemblée législative.

Confederation Centre of the Arts
145 Richmond St. Inauguré le 6 octobre 1964 par la reine Elizabeth II lors du 100e anniversaire de la conférence de Charlottetown, le centre comprend notamment un théâtre, qui accueille chaque année la comédie musicale familiale Anne of Green Gables, une galerie d’art, un musée (Ouvert de mi-juin à fin septembre tlj de 9 h à 17 h ; d’octobre à mi-juin du mercredi au samedi de 11 h à 17 h et le dimanche à partir de 13 h. Entrée libre) qui présente diverses expositions d’œuvres canadiennes, une salle de conférences, des bibliothèques et un restaurant.

Suivez le guide !
Pour partir à la rencontre des phoques, Peake’s Wharf Boat Cruises propose une croisière d’observation depuis le port de Charlottetown (Se renseigner au (902) 566 4458 pour l’horaire des départs).

Maison historique Beaconsfield
2 Kent St. Ouvert en juillet et août tlj de 10 h à 17 h. De septembre à juin, se renseigner au (902) 368 6603. Entrée payante. Située près du magnifique parc Victoria, cette maison respire l’élégance victorienne avec son toit mansardé, ses moulures et couronnes. Bâtie en 1877 par le constructeur naval James Peake Jr., elle compte 25 pièces et 9 cheminées. Belle vue depuis le jardin ou encore la véranda.

Basilique St Dunstan
Great George St. Ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 17 h, jusqu’à 18 h le samedi et le dimanche. Entrée libre. Centre spirituel du catholicisme de la province, cet édifice offre un bon exemple d’architecture canadienne néogothique de l’apogée victorienne. Construit entre 1897 et 1907 sur un site où se sont succédées trois églises catholiques au cours du xixe siècle, il fut consacré basilique en 1929.

Le sentier de la Confédération
D’ouest en est, de Tignish à Elmira, c’est un parcours de 279 km dont 357 km de pistes qui attend les amoureux de la marche, de la bicyclette et même de la motoneige en hiver. Le sentier de la Confédération sillonne toute la province sur des voies ferrées. En effet, l’idée d’un tel parcours a germé lors de l’abandon du chemin de fer de l’Ile-du-Prince-Edouard, en 1989. Deux sentiers équestres parallèles à l’extrémité ouest de l’île ont aussi vu le jour depuis. Différents embranchements mènent au cœur de la capitale et aux municipalités du littoral comme Souris, Georgetown et Montague. Une autre façon de découvrir cette belle province et la diversité de ses paysages.

Prince Edward Island National Park
A Cavendish, 24 km au nord-ouest de Charlottetown. Accès gratuit toute l’année. Une route touristique longe sur 40 km environ les dunes, les plages, les falaises et les marais de la côte nord. Des sentiers de planches permettent d’approcher du rivage sans piétiner la flore et de savourer le souffle du grand large.

Parc provincial Panmure Island
A 65 km au sud-est de Charlottetown. Ouvert tlj de mi-juin à mi-septembre.
On trouve dans ce parc quelques-unes des plus belles plages de sable blanc bordées de dunes de l’Ile-du-Prince-Edouard. De là, on peut se rendre au phare de Panmure Island (Entrée payante). Toujours en activité, il est le plus ancien de la province.

Maisons de bouteilles
A 90 km à l’ouest de Charlottetown. 6891 sur la route 11 à Cap-Egmont. Ouvert tlj de 10 h à 18 h en juin et en septembre et de 9 h à 20 h en juillet et août. Entrée payante. Il a fallu pas moins de 25 000 bouteilles de verre recyclées et quatre années de travail à Edouard Arsenault pour créer au milieu des années 1980 ces trois maisons multicolores, dont la première a vu le jour en 1981. L’ensemble est entouré d’un agréable jardin. Pas de doutes, un recycleur avant-gardiste est passé par là !

Terre-Neuve-et-Labrador

Perdue aux avant-postes du Canada, cette île de 112 000 km2 est une formidable réserve de paysages, flore et faune de type pré-arctique.

toneige-terre-neuve-labrador

motoneige-terre-neuve-labrador

St John’s
Cachée au fond d’une baie, la modeste capitale étale ses maisons victoriennes sur les pentes de Signal Hill, la colline où Marconi reçut, en 1901, la première communication radio transatlantique. Au sommet, le musée installé dans la Cabot Tower, édifiée en hommage au découvreur de l’île, raconte l’histoire de cet exploit (Ouvert d’avril à mai et de septembre à mi-janvier tlj de 9 h à 17 h ; de juin à septembre de 8 h 30 à 21 h. Entrée payante). Au lieu historique national du Cap Spear (Accès par la route 11. Visite du phare du 15 mai au 15 octobre tlj de 10 h à 18 h. Entrée payante) se trouve le plus ancien phare de Terre-Neuve-et-Labrador, situé sur la pointe de terre la plus à l’est de l’Amérique du Nord. Dans les pubs de Water St.,chanteurs et petits orchestres égrènent jusqu’à l’aube la nostalgie des descendants d’Irlandais venus chercher fortune sur cette terre en marge.

Suivez le guide !
Pour voir des baleines de 30 t virevolter autour de votre bateau et plonger queue dressée vers le ciel, faites réserver par votre hôtel l’une des croisières qui, d’avril à septembre, partent de Witless Bay, à 30 km au sud de St John’s.

Placentia
A 130 km à l’ouest de St John’s. Au bord de la baie de Plaisance, ce village pittoresque avec ses bâtiments historiques a servi de campement de pêche basque à la fin du xvie siècle. L’abondance de la morue, très prisée en Europe, y amena les pêcheurs en grand nombre. Après la revendication de Terre-Neuve par les Français en 1624, Plaisance fut la première colonie française officielle de l’île. Avec sa position stratégique, Placentia devint un important centre de pêche et de commerce au cours du xixe siècle. A proximité, le parc historique national de Castle Hill (Ouvert du 15 mai au 15 octobre tlj de 10 h à 18 h. Entrée payante)plonge les visiteurs dans les vestiges des fortifications françaises et britanniques des xviie et xviiie siècles.

Cape St Mary’s Ecological Reserve
A 105 km au sud-ouest de St John’s. Plus d’un million d’oiseaux de mer nichent sur les flancs de ces falaises vertigineuses, plongent dans les eaux glacées et remontent en chandelle, un poisson dans le bec. Les fous de Bassan à tête dorée (2 m d’envergure) règnent en maîtres sur ce gigantesque grouillement de plumes. Assourdissant !

Trinity
A 250 km au nord-ouest de St John’s. Ce village croquignolet, avec son petit port bien protégé et ses maisons colorées, est situé sur un promontoire en bordure de la charmante baie Trinity. De nombreuses excursions sont offertes aux visiteurs afin qu’ils puissent observer les baleines et les icebergs qui flottent le long des côtes en juin et juillet.

Cape Bonavista
A 50 km au nord de Trinity. Cette extrémité rocheuse fut en 1497 le point de débarquement de Jean Cabot. Elle a constitué de 1713 à 1783 l’ultime port d’escale méridional de la côte française. On y construisit le premier phare de la côte nord de Terre-Neuve en 1843. Déclaré lieu historique provincial en 1978, le phare a été restauré et transformé en musée (Ouvert de mi-juin à mi-octobre tlj de 10 h à 17 h 30. Entrée payante).

Terra Nova National Park
A 210 km au nord de St John’s. Centre d’accueil ouvert de mi-mai au 26 juin et du 31 août au 11 octobre de 10 h à 17 h ; du 26 juin à fin août de 9 h à 19 h.
Terra Nova est le premier parc national de la province et le point de rencontre entre l’Atlantique et la forêt boréale qui tapisse l’est de Terre-Neuve. Le paysage offre une succession de falaises, baies, fjords et collines.

Gros Morne National Park
A 682 km au nord-ouest de St John’s par la National 1, ou en 70 min d’avion et une bonne heure de route. Ouvert toute l’année. Classé par l’Unesco au Patrimoine mondial de l’humanité, ce parc de 2 000 km2 étale ses forêts de pins, ses fjords et ses marécages au pied de la plus haute montagne de l’île. On y observe de nombreux caribous, ours noirs, orignaux et oiseaux migrateurs.

Lieu historique national de Port-au-choix
A 870 km au nord-ouest de St John’s. Ouvert de juin à début octobre tlj de 9 h à 18 h. Entrée payante.
Sur ce lieu situé du côté ouest de la péninsule Great Northern, des archéologues ont mis au jour les vestiges de quatre cultures anciennes ayant vécu dans la région : la culture indienne de l’Archaïque maritime et les cultures paléoesquimaudes du Dorset et de Groswater, et la culture indienne récente.

Lieu historique national de l’Anse aux Meadows
A 433 km au nord de Deer Lake. Ouvert de juin à début octobre tlj de 9 h à 18 h. Entrée payante.
Déclarées site du Patrimoine mondial par l’Unesco en 1978, ces trois huttes vikings constituent la plus ancienne colonie européenne connue au Nouveau Monde. Des expositions expliquent le mode de vie des Vikings et présentent des objets leur ayant appartenu.

Le Labrador : 20 caribous par habitant
Deux fois et demie plus grand que Terre-Neuve avec laquelle il constitue une région administrative, le Labrador est une réserve naturelle vierge où les aurores boréales éclairent par intermittence le plus grand troupeau de caribous du monde, 700 000 têtes… pour 35 000 habitants ! Coincé entre le nord du Québec et l’océan, couvert de toundra et d’une gigantesque forêt de conifères, cet immense plateau continental ignore encore, malgré ses beautés, le tourisme organisé. Il n’a commencé à s’ouvrir au monde qu’au cours de la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’US Air Force a construit une base de ravitaillement à Goose Bay – aujourd’hui transformée en base d’entraînement pour avions supersoniques. Pour le reste, seules les mines de fer et l’industrie hydroélectrique ont donné naissance à quelques maigres bourgades.

Noël et nouvel an dans la forêt canadienne

Noël et nouvel an dans la forêt canadienne

915 € - 7 jours / 6 nuits

Vous souhaitez vivre une expérience hors du commun lors du ... Voir le détail

Au royaume du Saguenay

Au royaume du Saguenay

815 € - 15 jours / 14 nuits

Bienvenue au royaume de la ... Voir le détail

Les merveilles de l’Est Canadien

Les merveilles de l’Est Canadien

1440 € - 11 jours / 10 nuits

Un grand classique ! Voici Voir le détail

Les Merveilles des Rocheuses canadiennes

Les Merveilles des Rocheuses canadiennes

2350 € - 11 jours / 10 nuits

Partez à la conquête des ... Voir le détail

Pin It on Pinterest