Infos et réservations au 01 45 65 91 93 canada@tangka.com

Histoire du Canada : les principales périodes

Exploration par les européens et la vie des amérindiens

samuel-de-champlain

Samuel de Champlain

Les premiers à découvrir l’Amérique furent les Vikings et les Normands suivis par les Basques. Ils auraient découvert les terres du Labrador et de Terre-Neuve aux alentours de l’an 1000, soit 500 ans avant Christophe Colomb. Cette région constituait un formidable coin de pêche à la morue et nombres de marins s’y seraient rendus en suivant des bans de poissons (voir lors d’un circuit Canada).

C’est une des raisons pour laquelle, les couronnes anglaises et françaises envoyèrent des expéditions en Amérique du Nord, dans le but de cartographier les zones de pêches mais aussi dans l’espoir de trouver un chemin vers la Chine. Les français y installeront des forts permanents et fonderont plus tard le Canada.

À l’arrivée des Européens au XVIe siècle, les tribus indigènes forment au Canada un peuplement clairsemé. Elles pratiquent une grande diversité de langues sans origines communes. Certaines sont nomades et suivent les déplacements des troupeaux de cervidés (Tlinkit, Haida,), d’autre se distinguent par la prédominance de l’agriculture dans leur économie et par la stabilité relative de leur habitat (Hurons, Iroquois).

De par leur isolement des autres peuples autochtones, les Inuits ne seront quant à eux davantage connus qu’à la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle lorsque des explorateurs canadiens-français iront à leur rencontre dans le Grand nord. Ils seront alors connus sous le nom d’Eskimos.

Jacques cartier

Jacques Cartier

En 1534, Jacques Cartier débarque à Gaspé et y plante une croix, il prend alors possession des terres au nom du roi de France, François Ier.

La colonisation

Entre 1598 et 1603, Henri IV charge le lieutenant général des pays de Canada, Terre-Neuve, Labrador et Norembègue, d’établir un nouveau poste de colonisation avec quelques dizaines d’hommes et de femmes en Nouvelle-France. Après de nombreuses tentatives ratées, les Français établissent finalement leur premier comptoir commercial estival à Tadoussac (Québec) en 1600.

En 1608, l’explorateur-cartographe Samuel de Champlain fonde Québec. Il en fait la capitale de la Nouvelle-France. Tout au long de son périple en Nouvelle-France, il établit notamment avec les Innus-Montagnais, lesAlgonquins et les Hurons-Wendats, d’excellentes relations diplomatiques et commerciales, et agit, d’office (non en titre), comme premier gouverneur de la Nouvelle-France. Cependant, les colons européens apportent de nombreuses maladies qui, par les routes commerciales, se propagent rapidement au sein des populations autochtones, faisant des ravages parmi celles-ci. Les colons français, arrivant souvent très malades dans des bateaux qui ne sont pas très sains, sont sauvés par les remèdes amérindiens.

En 1625, les Jésuites arrivent en Nouvelle-France dans le but d’évangéliser et d’éduquer les Amérindiens. Bien que leur principal but consiste en la conversion religieuse des tribus amérindiennes, il demeure que le rôle des missionnaires est de découvrir des territoires grâce à leurs relations avec les Hurons. Cependant, en 1648, les Iroquois, soutenus par les Anglais, attaquent les missions de Saint-Joseph et de Saint-Michel en Huronnie, et y massacrent les pères catholiques.

La compétition pour les territoires, les bases navales, la fourrure et la pêche devenant de plus en plus féroce, maintes guerres éclatent impliquant les Français, les Hollandais, les Britanniques et les tribus amérindiennes comme alliées. Ainsi, le XVIIIe siècle sera caractérisé en grande partie par les guerres intercoloniales qui apparaissent entre les Français, avec pour alliés les Hurons et les Algonquins, et les Hollandais – au début – ainsi que les Britanniques par la suite, lesquels ont pour alliée la confédération iroquoise, afin de définir le contrôle du commerce de la fourrure, notamment dans la vallée de l’Ohio. Ces guerres intercoloniales se perpétreront environ au même moment que les quatre guerres franco-britanniques en Europe entre 1689 et 1763. Suites à ces nombreux conflits, la Nouvelle-France disparaît complètement et donne place à l’Empire britannique.

les drapeaux du canada

Les drapeaux du canada

De nos jours

Les divisions territoriales de la Confédération changeront au cours des années, notamment avec l’intégration de la province de Terre-Neuve-et-Labrador en 1949 et de la création du territoire du Nunavut en 1999. Dans un autre ordre d’idées, il est à noter que les provinces du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador sont encore aujourd’hui en désaccord sur la portion de la frontière des deux provinces au sud du Labrador. Bien qu’un jugement du Comité judiciaire du Conseil privé de Londres trancha en faveur de Terre-Neuve-et-Labrador en 1927, le Québec considère toujours cette frontière comme n’étant pas définitive.

Dès l’entrée en vigueur de la loi constitutionnelle de 1982, la forme de l’État passera toutefois d’une confédération à une fédération, donnant ainsi place à un fédéralisme canadien.

 

Vidéo : L’histoire du Canada

Sur les routes de l’Ouest

Sur les routes de l’Ouest

245 € - 8 jours / nuits

Un voyage des plus enivrants qui vous amènera à découvrir ce ... Voir le détail

Escapade de charme dans l’Est

Escapade de charme dans l’Est

1485 € TTC - 14 jours / 13 nuits

Nous vous proposons un autotour alliant exploration ... Voir le détail

L’express des rocheuses

L’express des rocheuses

2170 € TTC - 8 jours / 7 nuits

Venez découvrir les perles des Rocheuses Canadiennes ... Voir le détail

Les Merveilles des Rocheuses canadiennes

Les Merveilles des Rocheuses canadiennes

2350 € - 11 jours / 10 nuits

Partez à la conquête des ... Voir le détail

Pin It on Pinterest